SEVILLE

Top 5 de mon séjour :

1- Real Alcazar

2- Les Tapas

3- Plaza de Espana

4-Parc Maria Luisa

5- Promenade dans le centre ville

 

Nous sommes restés 4 jours à Séville ce que est un peu court pour connaître parfaitement la ville mais nous n’étions pas venus pour courir après tous les monuments mais plus pour flâner. En été, il fait très chaud à Séville à 14h, nous avons vu le thermomètre afficher 39°C en plein soleil!! Heureusement, nous avions un hôtel avec piscine.

Pour visiter Séville pendant cette période, il vaut mieux vivre à l’espagnol, faire une sieste pendant les heures chaudes et commencer les visites vers 16h quand la chaleur retombe.  Avant de partir en balade n’oubliez pas votre bouteille d’eau! Nous avons commencé notre promenade dans Séville autour du parc de Real Alcazar et des calle Tetuan, Plaza Nueva, calle Sierpes, calle O’Donnell pour faire du shopping, observer l’architecture ou boire une sangria en terrasse.

DSCF3471-2 DSCF3473 DSCF3474-3 DSCF3491-2 DSCF3494-2 DSCF3497-2 DSCF3498 DSCF3499-2 DSCF3500 DSCF3501 DSCF3503 DSCF3505 DSCF3506 DSCF3507 DSCF3584 DSCF3585

 

Metropol Parasol

Je voulais absolument voir cette fameuse structure, on la découverte par hazard au coin d’une rue et effectivement elle est impressionnante, j’ai beaucoup aimé son côté rond, alvéolé qui entoure la place ce qui permet d’avoir de l’ombre en journée. Cette grande place est donc très vivante avec les générations qui se mélangent certains restent entre copains à papoter sur les bancs alors que d’autres font du skate.

Metropol Parasol est une structure de bois de 150 sur 75 m, d’une hauteur de 28 m1, soutenue par six piliers, située à Séville (Andalousie, Espagne). Située au sud du quartier d’Encarnación-Regina, dans le district Casco Antiguo, elle recouvre la place de la Encarnación et passe au-dessus de la rue Imagen. Le projet, présenté par l’architecte berlinois Jürgen Mayer-Hermann, gagna le concours lancé par la municipalité pour la réhabilitation de la place. Sa forme lui vaut populairement le surnom de Setas de la Encarnación (Champignons de la place de la Encarnación). Wikipédia

Les travaux débutèrent le , pour un coût estimé de 33 millions d’euros. Après de nombreuses difficultés techniques et financières, elle put être inaugurée le . Son coût (le triple du devis), les problèmes techniques majeurs rencontrés, son emplacement et son aspect soulevèrent une importante polémique durant sa construction2. Wikipédia

DSCF3586 DSCF3587 DSCF3588

 

Plaza de Espana

Cette place est magnifique même si on a un peu souffert de la chaleur en la visitant, elle vaut vraiment le détour. Nous avons eu de la chance car tous les cars touristiques venaient de quitter le lieu donc nous avons pu profité tranquillement du site. L’accès à la place est gratuite, vous découvrirez aussi qu’elle abrite la sous-délégation du gouvernement. Quand vous aurez fini la visite de la place vous pourrez aller vous promener dans le magnifique parc Maria Luisa.

Elle a été conçue pour l’Exposition ibéro-américaine de 1929 par l’architecte local Aníbal González (architecte responsable de l’événement) et inaugurée par sa majesté le roi Alphonse XIII d’Espagne. Mille hommes ont participé à sa construction. Les travaux ont commencé en 1914 pour se terminer en 1928, sous les ordres de Vicente Traver, nommé architecte responsable après la démission d’Aníbal González en 1926. Ce fut la construction la plus coûteuse de l’Exposition. Wikipédia

La place d’Espagne a servi de décor à une scène du film Star Wars, épisode II : L’Attaque des clones (2002)1, ainsi que comme quartier général de l’armée anglaise en Égypte dans le film Lawrence d’Arabie (1962)2. En 2012, elle figure également le palais du dictateur incarné par Sacha Baron Cohen dans le film The Dictator. Wikipédia

DSCF3604DSCF3605-2 DSCF3607 DSCF3608-2 DSCF3610 DSCF3611 DSCF3612 DSCF3613-2 DSCF3616-2 DSCF3617

 

Parc de Maria Luisa

De nombreux bâtiments et monuments emblématiques de Séville se trouvent à l’intérieur ou juste en marge du parc de María Luisa. Parmi eux, citons l’Université, la Place d’Espagne, la Plaza de América, tous les pavillons de l’Exposition ibéro-américaine de 1929 et le Palais de San Telmo. De plus, la rue San Fernando sépare le parc des jardins de l’Alcázar. Wikipédia

 

DSCF3618-2 DSCF3619-2 DSCF3621 DSCF3623-2

Laisser un commentaire