La Machine à Coude

 

J’ai découvert hier un nouveau restaurant à Boulogne-Billancourt, je vais rarement dans l’ouest parisien parce que c’est loin de chez moi…mais ce soir, j’ai eu la chance d’être invité à la machine à Coude.

Minuscule restaurant mais grande cuisine (c’est un peu ma tendance du moment, je ne fais que des petits et bons restaurants). Une des grandes forces de ce jeune restaurant, c’est la qualité et la provenance des produits. Ils mettent un point d’honneur que ce soit pour les vins ou pour les aliments à ne travailler qu’avec des petits producteurs locaux. Il y a une vraie recherche dans la qualité des produits ce qui devrait être le point d’honneur appliquer dans tous les restaurants.

L’accueil : Le restaurant est tout petit, il doit y avoir 12 couverts à l’intérieur et 8 en terrasse. La décoration est réalisée avec goût, on retrouve un joli mobilier chaises aciers et tables en bois qui sont des tables à coudre d’où le nom du restaurant, des briques aux murs, un joli bar, une belle cave et pour finir la touche printanière avec son papier peint liberty.

Concernant le service, il est sobre et raffiné mais ça manque un peu de convivialité mais bon on ne peut pas juger sur une soirée!

Les plats : Nous avons eu le droit à un menu dégustation accompagné par de très bons vins sélectionnés.

1er plat : Ajo blanco accompagné d’asperges et de saumon (photo)

Je ne connaissais pas ce plat qui vient d’Espagne mais c’était une excellente surprise, la texture était parfaite mais je ne sais pas comment la décrire, c’est entre un espuma et une purée. Les asperges étaient très fines et en accord parfait avec l’ajo.

2ème plat : Anchois cru/ radis/fèves

Il s’agit du plat qui a fait le moins l’unanimité. C’est un plat qui à l’honneur d’être original, c’est un mets très fin pour ceux qui aiment l’anchois.

3ème plat : Truite sauvage mi-cuit risotto d’épeautre à l’encre de seiche rhubarbe

La cuisson était parfaite, J’adore le saumon ou la truite cuisson mi-cuit mais souvent c’est trop cuit donc ce n’est pas un mi-cuit et parfois ce n’est pas assez cuit donc c’est cru mais quand le poisson n’est pas de super qualité ce n’est pas bon !

4ème plat : Magret de canard purée de carotte et sa carotte jaune

Seul petit hic de la soirée pour moi, j’avais précisé que je ne voulais pas de viande cependant quand j’ai vu le plat arrivé sous mes yeux, j’ai fait la remarque gentiment mais la serveuse n’a pas eu l’air d’apprécier. Je sais bien que renvoyer un plat en cuisine n’est pas très agréable surtout si celui est jeté, j’étais un peu gêné mais j’avais bien précisé. Mais j’ai vite oublié lorsque 2 mn après j’ai eu le plaisir de me faire servir un autre plat et ça c’est très pro!

5ème plat : Angelot

Angelot est l’appellation d’origine de fromages du XIIIe siècle fabriqué au pays d’Auge (ancienne Normandie) ancêtres des fromages des départements de Haute Normandie et Basse Normandie tels que le Livarot, le Pont l’Evêque et le Neufchâtel.

 C’était le seul fromage proposé mais il a convenu à toute la table car le goût n’est pas trop fort, lorsqu’on le déguste on a 3 sensations en bouche, la croûte moelleuse puis le fondant puis le crémeux bref c’est bon. Le choix d’un seul fromage mais très bon  était très judicieux plutôt qu’un plateau de fromage moyen!

6ème plat : Des fraises (je pense que c’était des gariguettes car elles avaient beaucoup de goût) accompagnées d’une mousse de pamplemousse et crumble. C’était fin et frais parfait pour la fin d’un repas.

Concernant les vins, je n’ai rien noté donc je ne me souviens plus des noms: Nous avons eu un Pétillant naturel nommé Pet Nat puis un Maçon village et un rouge de Beaune. Mais malheureusement je n’ai pas plus d’informations!

Adresse: 

35 Rue Nationale, 92100 Boulogne-Billancourt

01 47 79 05 06

Ouvert du Lundi au Vendredi de 12h à 14h et de 19h à 23h

Arrêt: Billancourt ligne 9

Laisser un commentaire