TOKYO Restaurant

J’ai découvert la nourriture japonaise sur le tard. Je suis originaire de Nantes et il y a 10 ans il n’y avait que 2 restaurants de sushis extrêmement chers. Il y a 6 ans, j’ai déménagé à Paris et là j’ai découvert de nombreux plats qui figurent parmi mes plats préférés comme les udons, les okonomyaki mais surtout le matcha latte dont je suis totalement FANNNNNNN. J’adore ce goût inimitable du matcha, à Tokyo tous les jours mon petit déjeuner était composé d’un latte au matcha et d’une pâtisserie au matcha, j’ai une vraie addiction à cette saveur si unique et incomparable.

DSCF5387-2 DSCF5389-2

Quartier Uguisudani (station) : Si vous vous promenez dans Tokyo, vous trouverez facilement ce type de fast-food. Je dis fast-food parce que les japonais y engloutissent la nourriture à une vitesse folle, mais il ne s’agit pas de burger. Dans ce type de restaurant vous trouverez principalement des udons (soupe servie avec des grosses nouilles de blé), des gyozas (raviolis frits à base de porc) ou encore des buta-don (riz et porc). Ce type de restauration est très populaire au Japon, l’enseigne la plus populaire est Yoshinoya mais il en existe pleins d’autres. Cependant la qualité peut parfois varier.

Un midi ou un soir tentez l’expérience du « manger sur le pouce » à la japonaise. Ces restaurants sont souvent ouverts très tard dans la nuit pour permettre aux employés de bureau de pouvoir se restaurer même après 22h. Vous y verrez souvent des gens y manger seul, ce qui explique l’installation de panneaux qui vous cachent du regard du voisin en face de vous.

 

DSCF5391-2 DSCF5394-2 DSCF5395-2

Quartier Mejiro : A la sortie de la station Mejiro, vous prenez sur votre gauche et continuez sur 20m, ne marchez pas trop vite, l’entrée du restaurant n’est pas très bien indiquée. Vous devez descendre un petit escalier et parfois attendre dans l’entrée, surtout à l’heure du déjeuner, mais ça vaut le coup. Je suis restée 2 semaines au Japon mais je n’ai fait qu’un seul restaurant à Sushi : je ne suis pas une grande fan de chair animale crue, mais j’avoue que celui ci était excellent. En France, la qualité des sushis ou makis est souvent assez médiocre : la chair est caoutchouteuse, goût suspicieux et souvent réalisés par des chinois. Alors qu’au Japon, il faut l’avouer, on est dans une autre dimension : ici il ne s’agit pas d’un simple plat mais d’un art. La rigueur dans la recherche du produit et dans la réalisation de sushi est incroyable. On peut voir au comptoir l’application avec laquelle les maîtres sushis s’appliquent à cet art si distinctif du Japon. J’ai retenu de cette dégustation que l’on peut manger les sushis à la main et en 2 temps, moi qui ai toujours essayé de ne pas m’étouffer en pensant qu’il fallait manger le sushi en une seule et même pièce! Je n’ai jamais mangé des sushis aussi tendres. La texture du riz et du poisson étaient extrêmement fondantes, je n’avais jamais goûté ça auparavant. Pour les végétariens, vous pouvez aussi tenter l’expérience avec de l’omelette et l’algue ça vaut aussi le détour.

Adresse : 3 Chome-4-13 Mejiro, Toshima, Tokyo 171-0031, Japon
Téléphone :+81 3-3565-0558

DSCF5423-2 DSCF5427-2

Quartier Mejiro : Un de mes plats préférés, les udons qui sont des nouilles typiquement japonaises contrairement aux ramens qui sont d’origine chinoise. La première photo est une assiette de udon servie avec un bouillon froid, de la bonite et des algues. Attention la bonite c’est du poisson et le bouillon est généralement à base de viande donc si vous êtes végétariens, renseignez vous bien avant de commander.

L’autre plat sur la deuxième photo est un plat de soba, il s’agit de nouilles composées de sarrasin. Le sarrasin est cultivé depuis des siècles au Japon. Il s’agit des pâtes les plus populaires avec les udons et les ramen. Les nouilles sont servies avec différents bouillons et différents accompagnements : sur la photo les sobas sont servis avec des tempuras de légumes et de gambas.

 

DSCF5428-2

Quartier Asakusa (Avenue Kappabashi Dogugai) : J’adore ces vitrines, de nombreux restaurants proposent de voir les plats en plastique, c’est kitch mais quand on ne connait pas la langue c’est très utile. Si vous voulez acheter des gyozas ou des udons en plastique vous pouvez, il suffit d’aller dans le quartier de Asakusa, Avenue Kappabashi Dogugai. Cette avenue est un véritable bonheur pour tous les amoureux de la cuisine asiatique, on a envie de tout acheter. Les restaurateurs de Tokyo viennent ici pour acheter des couteaux bien spécifiques, de la porcelaine, des paniers vapeurs, des baguettes…

http://www.kappabashi.or.jp/en/

 

DSCF5436-2 DSCF5439

Quartier Kanda (quartier des livres d’occasion) : La pâtisserie traditionnelle japonaise est bien différente de nos pâtisseries françaises. La pâtisserie japonaise est un art comme celle réalisée en France, cependant elle est bien différente sur différents aspects. La plupart des pâtisseries sont composées avec des azukis (haricots rouges ou blancs). Il s’agit de pâtisseries sucrées mais le goût ne laisse pas indifférent : soit on aime soit on n’aime pas. Il ne faut pas comparer les 2 types de pâtisseries françaises et japonaises car elles sont trop éloignées aussi bien dans la fabrication qu’au niveau du goût. Mais il y a un point commun quand même c’est le raffinement apporté à ces 2 types de pâtisserie, c’est avant tout beau avant même d’être bon.

Sur la photo, on peut voir un monaka, c’est une « gaufrette » qui ressemble à de l’ostie qui est fourré d’Azukis.

 

DSCF5446

Dans tous les konbinis store FamilyMart : Mon péché mignon, le matcha!! Quotidiennement mon petit déjeuner était composé d’un matcha latte et d’un gâteau au matcha que j’achetais dans un Konbini (petite supérette type carrefour Market).  Je pense que j’ai testé tous les bonbons, chocolats et gâteaux à base de matcha que je pouvais trouver.

 

DSCF5656-2 DSCF5657-2 DSCF5659-2 DSCF5662-2

Quartier Nakano (North entrance station) : J’ai trouvé toutes ces délicieuses brochettes dans un supermarché « Commodities lida Nakano » juste à côté de mon auberge de jeunesse. Par contre niveau diététique c’est pas ça tout baigne dans la sauce ou tout est frit. Autre problème, tout était en japonais donc je n’ai pas goûté grand chose car j’avais peur d’acheter que des plats que je n’aime pas. Mais j’ai quand même trouvé mon bonheur avec cette brochette façon hot dog et une salade à base de brocoli/carotte/aubergines avec une sauce à tomber !!

Le Japon c’est vraiment super pour « manger sur le pouce » mais ATTENTION évitez de manger dans la rue en marchant, on vous l’excusera parce que vous êtes étrangers mais c’est assez mal vu de le faire !

DSCF5672-2

Quartier de Yotsuya: Ce restaurant était un peu particulier car nous avons mangé avec une sorte de bavoir en plastique qu’on utilise généralement pour manger du homard. Ici c’est juste pour éviter de s’asperger avec la soupe car elle est brune assez épaisse et quand on aspire les udons ça fait des tâches!

Ce restaurant propose des plats classiques comme les udons, mais beaucoup plus riches que les udons classiques. En plus du udon, nous avons du riz et une petite salade. Ce plateau est bien copieux et il y a une raison à cela : ce restaurant propose des plats du nord du pays où il fait beaucoup plus froid surtout l’hiver. Ce udon est donc composé d’une soupe assez épaisse, avec des nouilles, un oeuf et des légumes (potiron, chou, carotte..), ça tient bien au corps.

 

DSCF5688-2 DSCF5690-2 DSCF5692-2 DSCF5693-2

Quartier Ikebukuro : Ceci n’est pas un restaurant japonais, ceci est un restaurant chinois ! On m’a fait découvrir cette adresse grâce au site internet de référence pour découvrir Tokyo en mode cheap, Tokyocheapo !!

On a super bien mangé pour pas cher avec un cuistot hyper sympa qui fait la cuisine devant vous, par contre j’ai rien compris au menu donc j’ai demandé juste végétarien comme ça je n’allais pas avoir de mauvaise surprise ! J’ai donc pris une soupe de ramens avec des nouilles, des légumes et de la mousse. Oui le truc marron au milieu de la soupe c’est de la mousse végétale qu’on trouve au pied des arbres dans la forêt…C’était super bon mais un peu curieux pour une occidentale comme moi !

 

DSCF5716-2 DSCF5717-2 DSCF5720-2

Quartier Shibuya : A Paris je n’avais jamais testé de pains de chez Gontran Cherrier car ses boulangeries n’étaient pas du tout dans les arrondissements que je fréquentais. Du coup quand j’ai vu cette boulangerie hyper bien située dans le quartier de Shibuya, j’ai craqué ! Dans un premier temps j’étais un peu sur mes gardes car j’ai souvent gouté des baguettes à l’étranger et souvent c’était pas terrible. Et bien là je peux dire que les tokyoites, ils ont de la chance! J’ai pris un sandwich à l’encre de sèche, saumon et yuzu, et franchement je mangerais bien ce sandwich tous les jours. La baguette était craquante, le saumon pas trop gras et la sauce au yuzu, j’ai adoré! On continue avec un croissant aux amandes et au matcha, c’est vraiment bien réussi ! Le croissant reste encore un peu croustillant sur les bords, l’accord amande/matcha est parfait dommage qu’il n’y ai pas une boulangerie Gontran Cherrier à Dubai…

 

DSCF5742-2 DSCF5743-2

Quartier Kabukicho (Shinjuku East Entrance) : C’est dans le quartier chaud de la prostitution et des love hotel que se trouve ce charmant restaurant spécialisé dans les tempuras et les fruits de mer. L’accueil n’est pas des plus chaleureux surtout, si ils vous voient avec une appareil photo. Ils vous demanderont de ne pas prendre de photos, surtout si vous êtes au comptoir comme nous. Et oui on ne rigole pas avec les recettes secrètes des tempuras de chez Tsunahachi, il faut dire que cette maison est une institution concernant ce plat.

J’ai déjà mangé des tempuras à Paris, souvent trop gras avec une panure tellement épaisse qu’on pense manger un beignet. C’est comme les mauvais sushis parisiens, ici on retourne au base de la vraie cuisine japonaise.

J’ai de la chance, le charme français a joué : le chef m’autorise à prendre une photo de mon plateau. On nous sert d’abord un plateau avec du riz, différents condiments et des sauces sans aucune explication. On commence à goûter un peu de tout et là la serveuse arrive horrifiée car nous avons mélangé 2 condiments qui apparemment ne devaient pas être mélangés ensemble. Bref si on nous explique pas on ne risque pas de comprendre. Finalement elle nous ramène de nouveaux ramequins avec de nouvelles sauces et les tempuras arrivent un par un. Effectivement c’est une tuerie, la panure est très très fine, super croustillante et le poisson ou les crustacés sont hyper tendres, ils gardent toutes leurs saveurs. La spécialité de la maison c’est l’anguille, c’est bon mais c’est pas renversant.

Adresse : Japon, 〒160-0022 Tokyo, Shinjuku, 新宿3-31-8
Téléphone :+81 3-3352-1012
Subway Marunouchi Line Shinjukusanchome Station 3-minute walk
 DSCF5776-3 DSCF5778-2 DSCF5779-2 DSCF5780-2

Quartier Kanda (near Jinbocho station) : La principale région de production des udon est la préfecture de Kagawa, c’est aussi la plus petite des préfectures du Japon. Sanuki Udon  est une sorte de nouilles udon qui est produite dans cette fameuse préfecture. Il y a plus de 700 restaurants de udon à Kagawa ce qui prouve la popularité de ces nouilles. Il est dit que ce restaurant propose les meilleurs sanuki udon de Tokyo, ce succès vient du fait que le propriétaire du restaurant a fait ses armes dans cette fameuse préfecture.

Adresse : New Surugadai Bldg. 1st fl., 3-16-1 Kanda Ogawamachi, Chiyoda, Tokyo 104-0052, Japon
Téléphone :+81 3-3294-1320

DSCF5781-2

Quartier de Shimokitazawa (quartier hipster) :  Ces biscuits vous en avez surement déjà mangé, on en trouve de plus en plus au rayon apéritif des supermarchés. Ceux sont des biscuits à base de riz enrobés de sauce de soja et de nori. Il existe plusieurs variétés comme les senbei, les arare, les kakipī…

DSCF5783-2 DSCF5787-2

Quartier de Shimokitazawa: Ce quartier est vraiment très agréable pour se promener et faire du shopping, il y a pleins de petites boutiques de vêtements, de friperies et de magasins de tissus. Par contre nous avons eu beaucoup de mal à trouver un endroit où s’asseoir et prendre un café.  Au final nous sommes allés dans un café/restaurant que mon amie connaissait déjà « Bio Ojiyan Café ». Nous avons juste pris une boisson mais la carte était très intéressante pour le déjeuner ou le diner.

4-26-28 Jingumae | 1F, Shibuya, Tokyo Prefecture

 

DSCF5792-2 DSCF5793-2 DSCF5798-2 DSCF5801-2 DSCF5804-2 DSCF5809-2 DSCF5810-2

Diner japonais prè-anniversaire : En avance d’un jour sur mon anniversaire, j’ai eu l’honneur d’être invitée par des amis japonais pour diner (le lendemain j’allais au restaurant pour fêter mon anniversaire). Elles ont insistées pour partager et préparer le diner pour moi, j’étais très touchée.

Nous avons mangé des plats typiquement japonais. Dans la culture asiatique, plusieurs plats sont présentés sur la table et nous les avons partagé.

  • Aubergines sauce miso
  • Epinards au sésame
  • Salade/oignon/bonite
  • Tofu frit :  agedashi dofu
  • Condiment ressemblant à du pruneau
  • Riz/champignons/konjac/sel noir et herbes : takikomi gohan
  • Poisson grillé : Yakizakana

 

DSCF5853-2

Ma drogue: Kit kat ball matcha et haricots rouges, brioche au matcha, mochi au matcha et matcha tea latte.

 

DSCF5854-3 DSCF5856-2 DSCF5858-2

Diner d’anniversaire chez Gonpachi : Pour mon anniversaire, j’ai demandé à un ami qui habite Tokyo depuis 6 ans de me trouver un restaurant original. Nous sommes allés dans le restaurant qui a inspiré le film Kill Bill, Gonpachi. Il y en a plusieurs à Tokyo donc il ne faut pas se tromper il s’agit de celui de Roppongi.

On a mangé tout en haut avec une superbe vue sur tout le restaurant. C’était marrant avant de passer à table, il faut enlever ses chaussures et mettre des espèce de tong en bois, pas hyper simple de marcher jusqu’aux toilettes avec ça !

Nous avons commandé pleins de plats typiques comme les soba, les tempuras, l’omelette roulée, les brochettes et edamame (qui sont des fèves immatures de soja). Concernant les plats, on a goûté meilleur ailleurs mais bon nous n’étions pas seulement là pour découvrir la gastronomie japonaise mais plutôt pour être là entre amis et c’était ultra sympa d’être ensemble dans un cadre aussi original.

 

DSCF5875-2

Dernière douceur au matcha trouvé dans un konbini. Mousse au matcha, mousse à la vanille, crème fouetté et coulis au matcha. ありがとう (ございます) dit aligatô (gozaimasu) Merci beaucoup le Japon!

 

DSCF5894-2 DSCF5896-2 DSCF5897 DSCF5898-2

Dernier repas au Japon : J’ai vécu une expérience très japonaise pour mon dernier déjeuner à Tokyo. J’ai voulu manger dans un fast food de udon et quand je suis rentré dans le restaurant, on m’a demandé de ressortir pour passer la commande dehors au distributeur.

Voici le concept, vous choisissez un plat dans la vitrine ensuite vous allez à la machine, vous appuyez sur le numéro du plat puis vous payez avec votre Pasmo (le pass navigo du Japon). Ensuite vous allez dans le restaurant, vous donnez votre ticket et on prépare votre commande. Le plat de udon + les oeufs avec le riz m’ont couté 450 Yen soit 3,5 euros, j’aimerais bien avoir ça en France, un plat chaud à ce prix là c’est introuvable.

Laisser un commentaire